MAL DES TRANSPORTS: PETITES ASTUCES POUR SURVIVRE EN VOYAGE !

Posted in Bien-être, Voyages

Astuces au naturel pour lutter contre le mal des transports

Petite, je détestais les voyages. Non pas que découvrir de nouvelles contrées m’était désagréable, mais plutôt à cause des heures de voitures pour y arriver. J’étais constamment barbouillée lors des trajets et il était impossible pour mes parents de partir sans être confrontés à mes nausées…

 

Malheureusement, cette sensibilité ne s’est pas vraiment estompée avec l’âge. Je vis encore bien souvent un calvaire lors de mes périples en car, voiture, train ou avion. Avec le temps, et après moult expérimentations, j’ai cependant fini par trouver quelques astuces et solutions au naturel pour mieux-vivre mes déplacements. Qu’il s’agisse d’auto-médication naturelle ou simplement d’astuces pour voyager plus confortablement, je me suis dit que cela pourrait toujours servir à certains d’entre-vous.

 

La menthe poivrée, ma meilleure alliée pour des voyages plus sereins

Astuces au naturel pour lutter contre le mal des transports

Je commence par l’ingrédient qui m’est devenu indispensable pour éviter les nausées : la menthe poivrée. Pour vous dire, si je l’oublie avant de partir, je panique rien qu’à l’idée de devoir me débrouiller sans !

 

Je l’utilise principalement sous forme d’huile essentielle que je conditionne préalablement dans un roll-on pour qu’elle soit plus pratique à appliquer. N’y étant pas sensible, je l’emploie pure, mais, je vous conseille d’abord de vous en servir diluée dans une huile végétale neutre (comme celle de jojoba par exemple). Vous éviterez ainsi tout effet de brûlure en raison de sa forte concentration en menthol.

 

Et, de manière générale, je préfère vous rappeler que l’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine. Renseignez-vous bien dans des ouvrages ou sur des sites internet fiables (comme ceux que je vous présentais dans mon article sur comment se soigner au naturel). Et, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin/pharmacien en cas de doute.

 

Je viens donc l’appliquer directement sur mon ventre, sous mes narines ou sur mes poignets pour profiter de son odeur fraîche, et aussi parfois sur les tempes quand un mal de tête résulte de mes crampes à l’estomac. Comment agit-elle ? L’action antalgique du menthol anesthésie la douleur, et ses propriétés antispasmodiques préviennent les vomissements.

 

Les autres huiles essentielles en synergie

 

Pour renforcer le pouvoir de cette HE, j’aime bien avoir sur moi un stick inhalateur comme celui de chez Vecteur Santé. Je l’utilise en prévention ou lorsque je sens que le moment devient critique. La sensation de fraîcheur de la menthe et de l’eucalyptus est vraiment incroyablement efficace sur moi. Je la soupçonne d’avoir aussi une action olfactive rassurante. Son usage constitue maintenant une sorte de rituel qui suffit à lui seul à me tranquilliser un peu.

 

Il m’arrive aussi d’avoir recours à la synergie SOS nausée de chez nature et découverte. Elle n’est plus commercialisée, mais il existe d’autres mélanges similaires comme celui de chez Vanessences ou de Saint-Hilaire. Il s’agit de mélanges d’huiles essentielles qui vont lutter contre les spasmes et soulager l’inconfort digestif. Il suffit de les masser sur le ventre.

 

Le gingembre en prévention

Astuces au naturel pour lutter contre le mal des transports

Ayant souvent lu que le gingembre est le meilleur remède naturel pour empêcher les vomissements, j’ai commencé à l’intégrer dans ma routine de voyage. Son effet sur moi est bien moins concluant que la menthe poivrée, mais j’essaie malgré tout de prendre l’habitude d’y recourir en prévention. Au pire, cela ne fait pas de mal !

 

J’ai personnellement choisi de le consommer sous forme de tisane. La veille et le jour même d’un trajet, je me fais simplement de grandes tasses d’infusion citron-gingembre de la marque yogi tea. Je n’en suis pas vraiment fan, mais si cela peut aider à calmer mes spasmes digestifs, je veux bien faire un effort.

 

Des bracelets anti-nausées

Astuces au naturel pour lutter contre le mal des transports

Dans un autre genre, j’ai adopté une technique basée sur les points d’acuponcture : les bracelets anti-nausées. Ils se trouvent en pharmacie et viennent se placer sur vos avant-bras au niveau du point de Nei-Huan, situé trois doigts en dessous de l’articulation du poignée. Il est conseillé de les porter avant de commencer le voyage dans l’optique d’anticiper les désagréments.

 

Voyager confortablement et être prévoyant

 

Enfin, il me paraît important d’éviter au maximum les moindres détails qui pourraient déclencher ou aggraver une crise. Dans ce but, je prends soin de choisir une tenue confortable pour mes voyages. Bien que moins glamour, un legging bien élastique ou un jean ample sera moins désagréable qu’un slim en cas de douleurs digestives. J’essaie aussi de toujours avoir sur moi de quoi prévoir d’éventuels vomissement pour m’éviter un surplus de stress le moment venu. Et enfin, j’évite d’aggraver les causes de ce malaise en choisissant soigneusement mes activités.

 

En effet, cette sensation est en réalité la preuve du bon fonctionnement de votre organisme. Je m’explique : le mal des transports résulte d’une dissonance entre vos yeux et vos oreilles internes. Les informations envoyées à votre cerveau liées à la perception visuelle indiquent que vous êtes en mouvement. Au contraire, celles fournis par l’oreille interne, centre de l’équilibre, correspondent à une situation d’immobilité. La contradiction entre les deux est à l’origine des vomissements. Cette situation étant inhabituelle pour votre corps, elle est assimilée à une consommation de drogues. Et, dans un réflexe de survie, votre organisme essaie de se débarrasser d’une substance toxique imaginaire. Donc, même si c’est difficile, remerciez votre corps de se mettre en alerte pour rien. Cela veut dire que votre système de défense fonctionne bien !

Astuces au naturel pour lutter contre le mal des transports

Pour en revenir à un comportement de prévention, quand je sens que je ne vais pas supporter de lire, regarder un film ou discuter pendant un trajet, je m’adapte en réorientant mes activités. Et, dans cette situation, les livres audio et les podcasts ont changé ma vie ! Ils me permettent de passer le temps sans solliciter mes yeux. Ainsi, j’évite d’aggraver la situation.

 

En combinant ces astuces, je réussis la plupart du temps à contrôler mon mal des transports. J’espère que cela vous évitera aussi de passer un voyage dans de mauvaises conditions et d’arriver épuisés à destination !

 
Astuces au naturel pour lutter contre le mal des transports
 

Connaissiez-vous ces astuces pour lutter contre le mal des transports ? 

En utilisez-vous d’autres qui sont efficaces ? 

 

Julie

 

Cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à épingler les photos sur Pinterest !

 

3 octobre 2017
Previous Post Next Post

Leave a Reply

Vous aimerez aussi