ROAD TRIP EN ISLANDE : DE REYKJAVIK À HVERAVELLIR

Il y a tout juste un an, je rentrais d’un voyage de 12 jours sur les terres islandaises. Je vous en ai déjà vaguement parlé en vous présentant mes trois lieux préférés. Mais, depuis quelques jours, je me replonge avec délice dans mon carnet de voyage et, je ne résiste pas à l’envie de vous partager plus en détails mon road trip. Et puis, il faut bien l’avouer, ce bain de souvenirs me donne un peu de forces en attendant mon départ pour l’Écosse en octobre prochain.

 

Alors c’est partie pour ce récit de voyage ! Vous pourrez le suivre en 6 étapes avec, dans chaque billet, un récit de notre itinéraire, mais aussi mes petites astuces pratiques pour préparer votre voyage en Islande.

 

Velkomin á Íslandi (bienvenue en Islande)

 

Nous somme partie de Paris le 12 août 2016, heureux comme des princes, sacs à dos et tentes sous le bras. Après 3h30 de vol, nous apercevons enfin le sol islandais… Pour ce premier voyage sur ces terres de glace et de feu, nous avons choisi de nous déplacer en bus. La première étape était donc de rejoindre Reykjavik à partir de l’aéroport de Keflavik, situé à une petite heure de la capitale. Lors du trajet, je laisse trainer mes oreilles avec plaisir pour entendre la discussion entre le chauffeur et son assistante, et je commence ainsi à m’imprégner des sonorités uniques de la langue islandaise. Les paysages nous scotchent déjà. Et pourtant, le magnifique sol brut et volcanique alterne avec les zones industrielles péri-urbaines nettement moins photogéniques…

 

Un jour à Reykjavik

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

 

Une fois arrivés, nous partons arpenter les rues de la ville avec, en ligne de mire, la fameuse Hallgrímskirkja. Dominant Reykjavik, cette église luthérienne est unique de part sa structure rappelant les orgues basaltiques islandais.

 

Après avoir effectué cet arrêt incontournable, nous descendons la rue Skólavörðustígur pour aller nous ravitailler. Et là, merveilleuse surprise : dans la première épicerie visitée, je trouve des produits estampillés vegan ! Plus d’inquiétude, je ne vais pas mourir de faim sur cette île. Les produits frais végétaliens sont clairement indiqués, des simili-carnés et du faux-fromage côtoient les vrais. Bref, de quoi déjeuner et prévoir les repas à venir.

 

Après la pause du midi, nous ne manquons pas de nous perdre dans les petites rues, de passer devant la fameuse Harpa, et de profiter de la vue sur la baie en passant devant la sculpture de Jón Gunnar Árnason, le voyageur du Soleil. Puis, en attendant avec impatience de découvrir les paysages époustouflants qu’offre l’Islande, nous passons notre première nuit dans le camping municipal de Reykjavik.

 

Journée compte triple

 

Nous avons choisi de découvrir l’Islande en faisant le tour et en commençant par le nord. En ce deuxième jour de voyage, nous voilà donc partie en direction de Hveravellir, un site géothermique situé au cœur du pays.

 

La journée commence dans le car, au départ de Reykjavik. Le paysage jusqu’à Selfoss reste urbain, mais, une fois cette petite ville dépassée, nous en prenons plein les mirettes. Des plaines aux sols variés, des terres volcaniques nappées d’une couche de mousse verte mordorée… Ça y est, nous sommes arrivés en Islande !

 

Nous faisons une halte sur le site de Geysir, Geyser islandais à l’origine même du mot « geyser ». Ravie de prendre une douche après avoir fait un bond de deux mètres en arrière quand l’eau a jailli du sol, je découvre avec ravissement les merveilles de l’activité géothermique.

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

 

Puis, nous reprenons la route pour nous arrêtez au niveau de Gulfoss. Il s’agit d’une majestueuse cascade qui se déverse dans une sorte de canyon. L’endroit est superbe, même si le lieu est clairement envahi par les touristes. Il faut dire qu’avec Geysir et le parc national de Þingvellir, ils forment le cercle d’or, zone la plus visitée d’Islande.

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

 

L’Islande à perte de vue

 

Le road trip continue et les paysages nous indiquent clairement que nous nous enfonçons dans les profondeurs du pays… Nous arrivons finalement à 14h sur le site de Hveravellir. Lieu sauvage uniquement accessible de juin à octobre, il est situé entre les glaciers Langjökull et Hofsjökull.

 

Notre troisième journée depuis le réveil commence alors en découvrant ce site et surtout… Ses sources chaudes ! Difficile de se mettre en maillot de bain sous le vent glacial mais promis, une fois immergé, c’est vite oublié ! Après une heure de barbotage, on se sèche sous le regard des moutons avant de partir se promener parmi les fumeroles et autres marres de liquides bouillonnants.

 

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss

 

Après une nuit de sommeil difficile en raison du climat assez rude, la motivation est de retour pour partir découvrir les environs. Nous crapahutons sur un chemin au milieu des mousses et des rochers. Le paysage est à la fois sublime et apocalyptique. Les étendues de laves craquelées ne trouvent fin qu’au pied du  gigantesque glacier Langjakull. Un peu plus loin, le long d’un petit court d’eau, la mousse épaisse et moelleuse est trop tentante… Malgré le froid, nous quittons nos chaussures pour mieux en profiter. Puis, avant de dire au revoir à ce lieu aussi brut que magique, froid que chaleureux, je ne résiste pas à un dernier bain…

 

Petites astuces en vrac :

 

  • Si comme moi vous n’aimez pas conduire et que vous partez l’été, vous pouvez opter pour un circuit pass qui vous permet de faire le tour de l’Islande en vous arrêtant le temps voulu sur les sites de votre choix. Bien pratique, cette formule nous a bien convenue pour une première sur le sol islandais.

 

  • Comme je vous le disais, aucun souci pour trouver des alternatives végé aux traditionnels plats à base de poissons ou de moutons ! Mais, attention, les lieux de ravitaillement étant très rares lorsque vous vous éloignez des villes, veillez à toujours avoir de quoi vous sustentez…

 

  • Si vous comptez partir en Islande, vous avez déjà du lire et entendre à plusieurs reprise que le climat est humide et capricieux. Et bien, j’en rajoute une couche mais c’est selon moi le point le plus important ! Préparez vous bien, n’oubliez pas votre imperméable et surtout… des sacs plastiques ! Ils vous sauveront la vie.

 
Voyage en Islande, de Reykjavik à Hveravellir en passant par Geysir et Gulfoss
 

On se retrouve bientôt pour la suite du périple… en direction du nord de l’Islande ! 

 

Julie

Cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à épingler les photos sur Pinterest !

 

24 août 2017
Previous Post Next Post

Leave a Reply

Vous aimerez aussi