PLACARD À CHAUSSURES MINIMALISTE ET VEGAN

Posted in Mode éthique

Si vous me suivez régulièrement ici, vous savez que j’ai à coeur d’avoir un dressing assez minimaliste. D’une part pour des raisons écologiques, et d’autre part, pour éviter au maximum de subir le fameux syndrome du « j’ai rien à me mettre » dont je vous parlais dans mon premier article sur la technique du 10×10 challenge.

 

Or, changer ses habitudes vestimentaires pour tendre vers une garde-robe plus simple et aérée est un long chemin. Si, concernant les vêtements, il me reste encore pas mal de choses à revoir pour atteindre mes objectifs, je suis ravie de constater que niveau chaussures, je pense avoir trouvé les pièces idéales. Je me suis dis que ce serait chouette de partager avec vous les 4 paires que je porte au quotidien, quasiment tout au long de l’année. Étant des références éthiques et sans cuir animal, cela pourra vous aider si vous lorgné sur une de ces paires, mais aussi, je l’espère, vous donner des pistes pour avoir un placard à chaussures plus minimaliste grâce aux conseils qui suivent.

 
Conseils pour un placard à chaussures minimaliste
 

Mes conseils pour un placard à chaussures plus minimaliste

 

Il y a encore quelques années, je croulais sous les paires de chaussures. Et pourtant, j’avais souvent l’impression de ne rien avoir à accorder avec telle ou telle tenue. Un vrai paradoxe ! Puis, j’en ai eu marre d’être encombrée par tous ses souliers qui ne sortaient jamais du placard et j’ai décidé de réfléchir d’avantage à mes besoins. Voilà les étapes de ce changement :

 

Faire le point sur ses habitudes

 

Comme souvent, la première étape d’un changement est de faire le point. Demandez-vous d’abord simplement quel est le style des tenues que vous privilégiez tous les jours ? Quelles sont les chaussures vers lesquelles vous vous tournez systématiquement ? Cela vous permettra de mettre en lumière vos goûts naturels et donc le style qui vous convient le mieux et de vous détacher des effets de mode, qu’on a parfois du mal à dissocier de nos préférences personnelles.

 

Faire un tri en deux étapes

 

Une fois que vous avez conscience de vos goûts à vous, le mieux est de procéder à un premier tri. Faites simplement trois catégories : les chaussures que vous portez le plus souvent, les paires que vous ne mettez jamais et auxquelles vous n’êtes pas attachées, et enfin, les autres : celles que vous aimez mais, que vous ne portez pas souvent, auxquelles vous ne pensez pas, etc.

 

Débarrassez-vous de celles de la deuxième catégorie et, interrogez-vous sur celles de la première et de la troisième. Pourquoi allez-vous systématiquement vers cette paire ? Est-ce parce qu’elle va avec tout ? Parce qu’elle est confortable ? Au contraire, si vous aimez ces autres chaussures, pourquoi ne les portez-vous pas ?

 

Puis, laissez une seconde chance à ces paires que vous ne portiez plus, avant de procéder à un deuxième tri quelques mois plus tard lors duquel vous pourrez vous séparer de celles que vous n’avez toujours pas portées.

 

Imaginer son placard idéal et remplacer au fur et à mesure

 

Enfin, maintenant que vous connaissez mieux vos goûts, vos habitudes et vos besoins, l’idée est d’imaginer votre placard idéal. C’est le moment de rechercher des chaussures qui vous correspondent en tous points : esthétique, praticité, éthique, etc. Puis, en les gardant en tête, continuez d’utiliser vos chaussures actuelles jusqu’au bout (sinon aucun intérêt écologique) et remplacez-les ensuite, uniquement par des paires qui répondent à tous vos critères.

 

En procédant ainsi, je me suis vite rendu compte de plusieurs choses : je ne porte que très rarement des chaussures à talons tout simplement, car je ne suis pas à l’aise dedans ; même si j’aime beaucoup les bottes, je trouve que ce ne sont pas des chaussures très versatiles et en plus, ça ne me va pas très bien ; je ne suis pas à l’aise non plus dans les ballerines, que je ne sais jamais quand porter (soit il fait trop froid, soit il pleut, soit il fait trop chaud…) et qui me font transpirer. Pourtant, j’avais plusieurs paires de chacune des catégories citées… J’ai donc simplement décidé de m’en débarrasser et de me focaliser sur les styles de chaussures qui me correspondent mieux et que je porte naturellement au quotidien.

 

L’exemple de mon placard à chaussures

 

Voilà donc les paires que je porte dans la vie de tous les jours, tout au long de l’année ou presque. En plus de celles-ci, je ne possède plus que deux paires de sandales pour l’été, une paire de chaussures de rando, ainsi que de vieux escarpins noirs à talons que je porte au maximum deux fois par an, mais qui me semble quand même utiles à avoir pour certaines occasions. Et c’est tout !

 
Baskets vegan esprit
 

Baskets Esprit, collection « Vegan »

 

Je possède cette paire depuis 3 ans maintenant. Comme vous pouvez le voir, elles sont assez sobres, dans le but de pouvoir les porter avec tout. Je les mets aussi bien avec un jean qu’avec une robe et se sont celles que je privilégie quand je vais me balader et que je sais que je vais marcher longtemps. En ce qui concerne leur qualité, je dois dire que j’en suis assez contente ! Vu comme je les maltraite au quotidien, je trouve qu’elles tiennent bien la route. Même si elles ne sont pas fabriquées de manière éthique (pour cette raison, je me tournerai vers une autre marque quand elles seront inutilisables), elles sont certifiées Vegan par PETA et avaient l’avantage d’être vraiment accessibles financièrement. Bien sûr, cette paire n’existe plus, mais vous pouvez en trouver une similaire sur le site internet d’Esprit.

 
Bottines Nina Good Guys don't wear leather
 

Bottines Nina, Good Guys don’t wear leather

 

Cette paire me faisait rêver depuis longtemps ! J’ai fini par me l’offrir il y a presque 2 ans, car elles représentaient pour moi les bottines parfaites. À la fois élégantes et confortables, je peux les porter au quotidien comme lors d’une occasion plus spéciale, au printemps comme en hiver. Leurs talons ne sont pas trop hauts donc elles sont très agréables à porter tout en étant féminines. Je les associe bien souvent avec une jupe ou une robe, mais elles vont aussi bien avec un jean ou un pantalon de tailleur. Ce sont en quelque sorte les chaussures classes de mon placard, celles qui ajoutent un petit plus à une tenue. Elles sont disponibles en plusieurs coloris sur le site internet de Good Guys, mais comme pour les baskets, je me suis tournée vers du noir pour les associer plus facilement avec tout.
Enfin, question qualité j’en suis assez contente. J’ai juste eu besoin de refaire les talons après un an d’utilisation (mais comme sur toutes mes paires) et j’en ai profité pour faire poser un patin en dessous pour qu’elles durent encore plus longtemps. Outre cela, elles sont quasiment comme neuves !

 
Bottines chelsea Wills vegan shoes
 

Bottines chelsea, Wills vegan shoes

 

Ces bottines sont les dernières chaussures à avoir rejoint ma garde-robe. Les deux paires précédentes me permettaient déjà d’y associer l’ensemble de mes tenues, mais j’ai estimé qu’il me manquait tout de même une paire « entre les deux ». C’est-à-dire qui soient moins décontractées que des baskets, mais plates pour être encore plus confortables que les Nina lorsque je marche beaucoup, et aussi plus adapté à l’hiver. Je me suis donc évidemment tournée vers des bottines puisque c’est le style de chaussure que je préfère et j’ai choisi les Chelsea de Wills vegan shoes en teinte noisette. Je voulais changer du noir mais rester sur un coloris passe-partout. Je les porte beaucoup, et ce sont celles que j’emmène à chaque fois que je pars crapahuter dans une grande ville pour un week-end, ou que je sors dès qu’il pleut un peu. Je ne les aient pas depuis longtemps donc difficile de vous faire un retour sur la qualité. Cependant, j’apprécie beaucoup l’épaisse semelle crantée qui, selon moi, permet de ralentir l’usure des chaussures.

 
Bottines miss Julie aigle
 

Bottines Miss Julie de chez Aigle

 

Enfin, la quatrième paire que j’utilise au quotidien est une paire de bottines de pluie en caoutchouc de chez Aigle, celles qui m’étaient prédestinées : les Miss Julie ! Je voulais des chaussures adaptées aux journées humides d’automne et aux averses de printemps, tout en gardant un certain esthétisme. Et il est vrai que pour cela, Aigle sont vraiment très forts ! Ils proposent un large choix de modèles jolis et urbains. De plus, se sont des chaussures fabriquées à la main en France, et réalisées en caoutchouc, matière beaucoup plus écologique que le plastique. À porter, elles sont vraiment confortables et je ne manque pas de les sortir du placard dès que le temps se gâte, et ce, même si je suis en robe !

 
Même si bien sur nos besoins sont différents et notre vision du minimalisme très personnelle, j’espère que le contenu de mon placard vous aidera à y voir plus clair dans le votre. D’ailleurs, si vous voulez voir ces paires de chaussures portées, vous pouvez les retrouver dans mes articles 10×10 challenge.
 

Et vous, où en êtes-vous de votre consommation de chaussures ?

 

Julie

 

Cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à épingler les photos sur Pinterest !

 

11 février 2018
Previous Post

2 Comments

  • Reply Oma

    J’aimerais atteindre ce niveau de minimalisme dans ma penderie ! J’essaye toujours d’acheter des modèles aux couleurs faciles à assortir avec mes vêtements (noir, camel ou gris) pour être sûre de les mettre régulièrement, mais j’aimerais investir (quand je le pourrai) dans des pièces de qualité comme les tiennes, que je pourrai porter longtemps, des « valeurs sûres » qui m’accompagneront plusieurs années.
    Au passage je suis fan de tes boots Chelsea, elles sont superbes, et tes bottes Aigle également, elles ont l’air si pratiques tout en étant élégantes!

    11 février 2018 at 22 h 14 min
    • Reply Julie Colibri

      Ça prend un peu de temps mais on y arrive ahah ! Déjà, rien que d’y réfléchir c’est un grand pas (et crois moi de mon côté le chemin est encore long sur certains points).
      Et je comprends ton envie d’investir dans des pièces de qualité. J’y suis venue petit à petit, en profitant des soldes pour m’offrir un modèle repéré depuis longtemps, ou bien en demandant une paire en cadeau d’anniversaire / de noël. Et c’est vrai que le fait que ce soit des achats plus « importants » qu’une paire à 40€, fait qu’on y réfléchi plus en amont pour éviter de se planter, et qu’on les chouchoutes encore plus au quotidien pour les garder longtemps 🙂
      Merci pour tes compliments sur ces deux paires ! Comme tu peux le constater, je suis de la team bottines ahah !
      Bisous <3

      13 février 2018 at 10 h 16 min

    Leave a Reply

    Vous aimerez aussi

    %d blogueurs aiment cette page :